25873
post-template-default,single,single-post,postid-25873,single-format-standard,theme-stockholm,stockholm-core-2.4,woocommerce-no-js,select-child-theme-ver-1.1,select-theme-ver-9.6.1,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_menu_,qode-single-product-thumbs-below,wpb-js-composer js-comp-ver-6.13.0,vc_responsive
Les 10 erreurs à éviter dans son logo en créant son identité visuelle

Les 10 erreurs à éviter dans son logo

Dans la quête du logo parfait et de la meilleure identité visuelle pour se démarquer, de nombreuses entreprises commettent des erreurs cruciales qui peuvent pourtant nuire à leur crédibilité. En tant que graphiste spécialisée en identité de marque, je vous liste ici les 10 écueils les plus courants, et comment les éviter facilement pour que votre univers visuel reste fort et mémorable ! Que vous soyez une start-up en pleine croissance ou une entreprise établie cherchant à rafraîchir son image, ces conseils vous aideront à vérifier si votre identité visuelle coche bien toutes les cases.

Erreur n°1

Ne pas vérifier votre nom de marque

Ça fait des semaines que vous vous creusez la tête et eurêka, vous avez enfin trouvé le nom parfait pour votre projet ? Avant de foncer bille en tête dans la création graphique, assurez-vous que ce nom de marque soit disponible ! Rien de pire que de recevoir un courrier de l’avocat d’un concurrent pour vous couper dans votre élan, ou bien de vous rendre compte au moment de créer votre site internet que l’adresse web n’est pas libre.

Erreur n°2

Faire un logo “joli” en oubliant votre public cible

C’est le piège le plus difficile à éviter mais c’est vraiment important : votre logo ne doit pas vous plaire à vous, mais à vos clients ! Le mieux serait qu’il plaise aux deux évidemment, mais gardez en tête que vos goûts personnels devront parfois être mis de côté au profit de votre stratégie. En fonction de votre positionnement sur le marché, vos choix graphiques seront différents : faut-il casser les codes ou bien rester dans la tendance du secteur ? Un style de typographie, ou une couleur, peuvent véhiculer des messages totalement différents sur votre marque, car ils sont ancrés dans l’inconscient collectif.

Assurez-vous d’avoir un positionnement et une cible claire avant de réfléchir à votre univers graphique.

Erreur n°3

Avoir un logo unique, sans déclinaisons

Peu importe la taille actuelle de votre entreprise, votre communication va être amenée à évoluer dans le temps. Il faut que votre logo puisse s’adapter facilement à tous ces changements, et soit capable de vivre sur différents formats et supports ! On appelle ça un logo “responsive”, par analogie avec l’adaptabilité des sites web en fonction des tailles d’écran.

Mon logo par exemple, prend différentes formes selon mes besoins, tout en restant cohérent et reconnaissable :

Logo responsive Marion Point, version principale et favicon pour le site web

Une version principale du logo, en longueur (très pratique en en-tête de site web) et une version mini avec juste mon initiale pour le favicon

Logo responsive Marion Point version longue, en carte de visite

La version principale du logo est utilisée sur le plus de supports possibles, notamment sur ma carte de visite !

Logo responsive, version resserrée pour mes stickers d'emballage

Une version plus synthétique du logo, sur deux lignes, pour mes stickers d’emballage

Logo responsive Marion Point en signature de mail

J’ai aussi créé une version sur deux lignes avec baseline pour ma signature de mail

Erreur n°4

Créer un logo qui ressemble à celui du voisin, erreur fatale !

C’est important de s’inspirer et de rester ouvert à ce que font les autres entreprises de votre secteur. Cependant, s’inspirer d’un peu trop près en copiant l’identité visuelle du voisin, cela peut créer de la confusion pour votre cible, et porter atteinte à votre crédibilité ! En plus d’être légalement répréhensible (oups). Concentrez plutôt vos efforts sur une image unique et authentique, qui reflète vos valeurs et votre personnalité !

Il arrive cependant (sans volonté de copier) qu’une même idée graphique se retrouve dans d’autres logos. Je vous conseille donc vivement de faire une recherche inversée de votre concept sur google image et sur Global Brand Database pour vérifier si d’autres entreprises ont des logos approchants.

Erreur n°5

Utiliser des couleurs flashy qui ne fonctionnent pas à l’impression

C’est une erreur que je vois trèèèèès souvent chez les entrepreneurs qui ont créé eux-mêmes leur logo. On choisit des couleurs vives, vibrantes à l’écran, on est super fier de son site web et de sa communication sur les réseaux sociaux… Et au moment d’imprimer, c’est le drame. Les belles couleurs à l’écran rendent ternes à l’impression, et il faut revoir toute sa communication !

Pour tout comprendre aux couleurs RVB et CMJN et devenir un as des profils colorimétriques, j’ai écrit un article détaillé sur ce blog !

Un logo flashy en rvb avec des couleurs non-imprimables

Un logo chatoyant à l’écran, avec des couleurs RVB

Un logo aux couleurs vives passé en cmjn : Flashy devient Flappy

Le même logo passé en CMJN… Admettez que ça chatoie beaucoup moins une fois imprimé !

Erreur n°6

Avoir un logo coloré qui ne fonctionne pas en monochrome

Un écueil auquel on ne pense pas souvent, mais qui a son importance ! Les cas d’utilisations d’un logo en monochrome ne sont pas si rares :

  • Sur vos devis et factures quand elles sont imprimées en noir et blanc, ou scannées, ou envoyées par fax (si si, ça existe encore !)
  • Pour apposer votre logo sur un fond coloré
  • Pour broder ou floquer votre logo sur des vêtements
  • Pour la communication de vos partenaires, si vous faites des collaborations
Une erreur de composition de logo en couleur : il ne s'adaptera pas en monochrome

Attention aux superpositions de couleurs sur votre logo, pensez à créer une version alternative avec contours pour la version monochrome !

Un logo qui devient illisible en monochrome

Le risque c’est que tout s’additionne en un tas informe, alors anticipez ce besoin dès la création de votre identité visuelle !

Erreur n°7

Un logo illisible

N’essayez pas de trop en dire dans le logo, sous peine de surcharger la lecture. L’utilisation de plusieurs polices de caractères, ou plusieurs images, peut rendre votre marque difficile à reconnaître. Evitez également les effets d’ombres ou de flou sur le logo, restez simple !

Assurez-vous que vos textes et vos images soient facile à lire. Que ce soit dans votre logo ou dans votre communication, utilisez de bons contrastes, et prêtez attention à la hiérarchie des informations.

Un logo trop chargé en détails et en effets

Là par exemple, on ne comprend rien. Que vend cette entreprise ? Un produit, un service ? Ou bien des croissants, des vélos ? Est-ce une marque pour enfants ?

Erreur n°8

Utiliser trop de couleurs

Une palette de couleur trop complexe peut rendre votre marque difficile à mémoriser et à identifier. Comme nous l’avons vu plus haut, des couleurs soigneusement sélectionnées peuvent véhiculer un message inconscient auprès de votre cible. À l’inverse, une trop grande complexité peut ainsi donner une image de vous confuse et manquant de professionnalisme. Votre capacité à faire des choix est un gage de confiance pour vos clients !

Erreur de positionnement : le logo est trop coloré et ne correspond pas aux codes de son secteur d'activités

Sauf si votre stratégie est de casser les codes, essayez de ne pas trop vous éloigner des couleurs attendues dans votre marché. Vous risquez de dérouter votre audience !

Erreur n°9

Manquer d’homogénéité

Si vous avez lu plusieurs de mes articles vous commencez à le savoir : mon cheval de bataille c’est la COHÉRENCE. Plutôt que de simplement créer un logo, pensez à créer un système visuel durable. C’est la régularité dans l’utilisation de vos typographies, de vos couleurs, de vos images, qui vous permettra d’être facilement reconnaissable.

Changer de typo ou de style photographique au gré de vos envies renvoient une image instable de votre entreprise. Même si on peut adapter sa communication différemment sur ses réseaux sociaux, son site web ou sur ses brochures papiers… Il est cependant important d’incarner la même personnalité aux yeux de votre cible, sur tous ces points de contact, avec des éléments visuels qui la rassurent !

Erreur n°10

Un logo pixellisé

C’est le point le plus facile à résoudre de ce top 10, ai-je besoin de le détailler ? Pour une réputation de qualité, utilisez des images de qualité ! Les images floues ou pixellisées ne rendent pas honneur à toute l’énergie que vous mettez dans votre projet, c’est de l’auto-sabotage !

Erreur de fichier : un logo doit absolument être vectoriel, sous peine de devenir flou ou pixellisé !

J’espère que ce top 10 vous aura permis de prendre du recul sur votre identité visuelle, et d’être plus attentifs à tous les petits détails qui la rendront solide, crédible et mémorable ! Ces erreurs paraissent anecdotiques pour certaines, mais ne sous-estimez pas l’impact qu’elles peuvent avoir à long-terme sur vos clients, votre réputation, et vos finances. L’identité visuelle est un investissement précieux pour votre entreprise, alors prenez le temps qu’il faut pour la concevoir soigneusement, et n’hésitez pas à faire appel à un•e professionnel•le !

No Comments

Post a Comment