Scroll to top

La procrastination

J’évoque souvent mon quotidien de freelance sur les réseaux sociaux, mais il y a des sujets que j’avais envie de développer un peu plus, avec des astuces et des retours d’expériences, et on commence cette série avec la procrastination !

C’est la bête noire de nombreux entrepreneurs… Tapie dans l’ombre, elle nous saute dessus par surprise dès qu’on se relâche un peu sur nos horaires de travail. D’autant plus quand on travaille à domicile, elle se nourrit de toutes les distractions possibles pour nous empêcher d’avancer sur nos projets !

En ce qui me concerne, j’ai remarqué qu’elle débarque aussi (et surtout) en période de stress. Et il se trouve qu’en 2018, j’ai eu un projet qui m’a clairement sortie de ma zone de confort : j’ai fait construire une maison. Autant vous dire que pendant un an, un petit stress a fait en permanence des tours de piste dans mon cerveau, et notre amie la procrastination était RA-VIE. Elle n’est pas facile à vaincre maaaais j’ai pu trouver quelques pirouettes efficaces pour la mettre au tapis.

Mes astuces de ninja pour résister:

Astuce 1

Travailler ailleurs

Quand on a pris des mauvaises habitudes, rien que le fait de prendre son ordi sous le bras et de s’installer ailleurs fait le plus grand bien.

Essayez de temps en temps de travailler dans un café, où en coworking : pas forcément besoin de louer sa place dans un espace dédié, il suffit de s’organiser des sessions de travail avec d’autres ami·es freelances et le tour est joué !

Astuce 2

se connaître

Fin juillet, j’ai découvert via un podcast le travail de Gretchen Rubin, une autrice américaine spécialiste du développement personnel qui fait la distinction entre 4 grands types de personnalités. Connaître sa catégorie permet de mieux appréhender son rapport au travail, et à la vie en général ! Pour prendre mon cas en exemple : je fais partie des gens qui respectent facilement leurs engagements envers les autres, mais difficilement ceux pris envers eux-même. Autrement dit, j’ai besoin d’un regard extérieur pour me faire les gros yeux…

Qu’à cela ne tienne : mon amoureux jette désormais un œil sur mes objectifs en début de semaine et fait un point sur mon avancée le vendredi. Ça prend moins d’une minute, et ÇA MARCHE.

Je vous encourage vivement à aller découvrir votre tendance dans l’épisode 67 du podcast Change ma vie !

Astuce 3

Vider son cerveau

Rien de pire que d’essayer de chasser une pensée parasite pendant qu’on travaille. « Penser à faire une lessive ». « Téléphoner à Machin ». « Tiens j’ai une super idée de dessin ».

Cette pensée monopolise une partie de l’efficacité de notre cerveau tant que la tâche n’a pas été traitée. En repoussant ces pensées jusqu’à temps que ce soit le bon moment, c’est comme si on appuyait sur le bouton snooze du réveil. Résultat : comme une alarme, elles ressurgissent toutes les dix minutes, et c’est l’an-goisse.

Pour éviter ça, j’ai une to-do-list « vide-cerveau », dans laquelle je note absolument tout ce qui me passe par la tête et que je ne veux pas oublier. Comme ça c’est noté, je n’y pense plus, et j’y reviendrai quand j’aurais un moment de libre.

Astuce 4

se récompenser

Le meilleur moyen de se motiver : quand on a réussi à tenir ses objectifs, on savoure un truc qui nous fait plaisir (un épisode de sa série préférée, une gourmandise, un coup de téléphone à un·e ami·e…) Le plus difficile c’est d’être assez rigoureux pour ne pas se les accorder quand on a trop larvé sur le canapé ;)

Parce que la procrastination, ce n’est finalement qu’un combat entre la partie émotionnelle et la partie cognitive de notre cerveau… or, instinct de survie oblige, le cerveau traite bien plus vite les émotions que la réflexion : l’homme des cavernes se retrouvera donc, avant même d’en avoir conscience, à fuir face à un troupeau de mammouths enragés. Pratique !

Et nous, avec nos restes de cerveaux primaires, on se retrouve donc à s’atteler à toute activité instantanément satisfaisante plutôt qu’au travail que l’on doit raisonnablement effectuer. (Pas pratique.)

Astuce 5

les applis motivantes

Ma kryptonite, c’est clairement mon téléphone : je le prends deux minutes pour animer mes réseaux sociaux entre deux dossiers, et je tombe dans un vortex temporel dont je ne ressors qu’une heure après.

Alors quand je dois me concentrer, je lance l’application Forest : pendant toute la durée de mon travail, un arbre pousse et me rappelle à l’ordre si jamais il me prend l’envie de faire autre chose sur mon téléphone. Et je plonge allègrement dans le rabbit hole des réseaux sociaux en fin de journée, une fois le travail accompli ! J’en profite généralement pour programmer mes publications pour la semaine. Sur certains modèles de téléphone vous pouvez également paramétrer des horaires pour bloquer certaines de vos applis, toutes mes applis de jeux me sont donc interdites pendant les heures de travail ;)

Astuce 6

déculpabiliser

Ça peut paraître contradictoire avec tout ce qui a été évoqué précédemment, mais il faut aussi parfois écouter son corps et s’accorder de vraies pauses: quelques minutes voire quelques heures de repos quand on en ressent le besoin et qu’on n’a pas d’urgence à traiter. S’aérer un peu le corps et l’esprit permet de revenir avec les idées plus fraîches !

Et vous ?

Quels sont vos remèdes miracles pour arrêter de procrastiner ?

Author avatar

Marion Point

Comme je ne résiste pas bien longtemps à l’appel du crayon, j’ai créé en 2009 ce blog pour raconter en dessins tout ce qui me passe par la tête.J’y parle de mon travail, de ma ville, de culture, de musique, etc.Bref, tout ce qui fait mon quotidien! Bon voyage :)

Poster un commentaire